CR du 29 Octobre 2020


COMPTE-RENDU ENTRAINEMENT

 DU JEUDI 29 OCTOBRE 2020

 

Dernier jeudi avant ce second « Confinement »,

 11 Locodingos avaient réussi à venir malgré divers empêchements.

 Maintenant, 4 semaines de privations collectives

 Mais chaque Locodingos saura garder sa dynamique sportive.

 

30, 21, puis 11, malgré tous les handicaps imposés pour lutter contre cette pandémie, les Locodingos avaient bien résistés et c’étaient bien adaptés aux contraintes sanitaires.

(Voir photo de Mathilde que nous remercions vivement)

 

Cette fois, le confinement quasi-total visant toutes les pratiques sportives amateurs aurait-il raison de notre super solidarité ?

 

Certainement pas !

 

Restons tous en contact, WhatsApp, mails, sms, surtout ne nous isolons pas ! Encourageons nous dans nos réalisations individuelles, 1h par jour dans un rayon d’un kilomètre autour de chez soi…..Youpiiii. Sans le faire tous les jours, essayez au moins deux fois par semaine de dépasser les 6.5km.

Bref, je vous sais toutes et tous de vrais Marcheurs Athlétiques de Loisir et que vous ne laisserez pas « l’enfermement » anéantir tous vos acquis.

 

Mais revenons à hier soir ;

7 femmes masquées étaient présentes :

Corinne V, Charlotte, Mathilde, Elisabeth, Monique F, Maria et Marie-Christine

Accompagnées de 4 hommes masqués :

Michel, Pédro, Pascal et moi-même.

 

Aucun braquage n’étant au programme, dès le pont passé et les deux groupes espacés le long du champs de course, nous avons enlevé nos protections nasales et buccales.

Le temps étant clément, nous avons vite commencé à avoir chaud, mais ce n’est pas pour autant que nous avons ralenti notre belle allure.

 

Aux côtés de Maria, il ne faut pas chômer ! Mais soudain, Corinne V me dit : « Alain, il y en as deux autres qui nous suivent au loin ». Je la remerciai et lui dit que je les attendais et que nous rattraperions le groupe. Quelques secondes plus tard j’entendis au loin ; « Vas y, Vas y Alain, c’est nous Pascal et Pédro !!!!! ». Gag, en fait de retardataires, c’étaient nos amis précités qui comme demandé dans le précédent compte-rendu, avait commencé à faire des tours de rond-point supplémentaires, sauf que…..personne devant moi, ne les avait vus. Du coup, je me mets en allure « sprint » pour rattraper Corinne et ses consœurs. Ce qui fut fait dans un laps de temps raisonnable et qui vit cependant Pascal et Pédro nous doubler.

 

A cette belle allure les centaines de mètres défilent vite. Le « Pur-sang »  passé, nous sommes rapidement devant le « Pavillon Bleu » où nous sommes applaudis par les quelques personnes encore dehors. Sympa ! Quelques mètres plus loin, nous apercevons deux lampes arriver à contre sens. Bravo !!! C’étaient Marie-Christine et Pascal qui revenaient voir où nous en étions et nous encourager. Sympa et merci à eux. Du coup cela stimula tout le monde et l’allure progressa encore. Je rejoignis Monique F, puis Maria et Michel. Notre joli train jaune filait à vive allure et c’est quasiment groupés que nous sommes arrivés dans la dernière ligne droite se terminant par le faux plat menant au pont de Maisons-Laffitte. Tout le monde finit en sprintant, Maria se permettant même de doubler Pedro ! Galanterie ?

 

Bravo à tous car les 7,230 km ont été parcourus en 1h04 de moyenne soit un joli 6.78 km/h. Chapeau à Elisabeth qui a bien tenu. Le temps de se féliciter les uns et les autres en remettant nos masques et retraverser le pont pour rejoindre le parking de la MJC, il était environ 20h25. Ceci a permis aux plus éloignés ou ramenant des compagnons de marche, d’être chez eux avant 21h.

 

Voilà pour ce dernier compte-rendu.

 

J’espère très sincèrement que toutes les mesures prises nous permettrons de nous retrouver le jeudi 3 décembre et faire notre dernière sortie dominicale du dimanche 13 décembre.

 

Gardons le moral, conservons nos acquis en sortant marcher à minima 2 fois par semaine et je répète le défi lancé :

 

Essayez dans l’heure autorisée de parcourir à minima 6,5 km avec si possible un peu de dénivelés.

 

En attendant, bon confinement à toutes et tous et soyez assurés de mes plus amicales pensées sportives.

 

                                                                       Alain, le coach qui vous veut du bien.